La population dans l’Empire

… et probablement dans le Vieux Monde

Quel est le problème ?

Lorsque l’on regarde la population des ville et villages tels qu’ils sont décrits dans les 2 éditions, on a d’un côté des cités importantes (Altdorf, Nuln, Talabheim, Middenheim), quelques villes moyennes d’environ 5-1000 habitants et le reste en villages faisant souvent 100 personnes ou moins ! Cette répartition n’est absolument pas crédible à mon avis : comment une vingtaine de villages de 100 âmes peut fournir ne serait-ce que les vivres pour une cité comme Talabheim ?

De plus, le monde de Warhammer étant dangereux, on voit mal comment une poignée de villageois pourrait résister à une quinzaine d’Homme Bêtes armés. Je ne sais pas pourquoi, mais cette mauvaise répartition démographique n’a pas été corrigée dans la seconde édition, comme le montre par exemple le répertoire géoraphique des « Héritiers de Sigmar ».

Une solution

Je suis loin d’être le seul à avoir soulevé ce souci, j’ai trouvé de nombreux messages sur ce sujet sur les forums dédiés. Je suis même tombé sur un excellent article qui explique en détail la démographie médiévale et qui donne une méthode automatique pour peupler son royaume !

Dans le cadre de Warhammer, j’utilise une méthode plus simple et plus directe : je multiplie par 5 les populations des gros bourgs (Weissbruck, Bogenhafen par exemple) et par 10, 20, voir 30 les populations des villages. Je considère qu’un village indiqué sur une carte doit faire au moins plus de 1200 habitants. Ensuite, libre à moi d’ajouter effectivement de « vrais » villages de 100-200 habitants au gré des besoins, ces villages ne figurant pas spécialement sur les cartes.

Cela ne veut pas dire qu’il y a des villages partout : il est parfaitement normal d’avoir des zones vides et désertes (grande forêts, zones arides, zones corrompues). Mais par contre, dès qu’une zone est civilisée, elle doit avoir une densité humaine assez importante.

Et les femmes dans tout ça ?

Ce petit texte suite à un message de Slagash, merci à lui 🙂

Les univers médiévaux fantastiques (ou renaissance-fantastiques, dans notre cas) sont plutôt gonflés à la testostérone et font souvent peu de cas des personnages féminins, relégués la plupart du temps à quelques rôles potichesques.

En ce qui me concerne, je considère que le monde de Warhammer (et l’Empire an particulier) sont soumis à tellement de menaces extérieures (Chaos, invasions, sectes, …) que les femmes sont devenues de facto l’égal des hommes, en tout cas en ce qui concerne les carrières et professions exercées. Un peu comme lors de deux guerres mondiales de notre univers, où les femmes avaient assuré les travaux des champs et des usines. Sauf que pour Warhammer, c’est devenu permanent et bien accepté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.