Assassinat !

Petite partie du dimanche avec ma moitié, avec le test d’une mission de type « Infiltration » (présentées dans le supplément Forbidden Power). On prend le premier scénario : l’assassinat.

The Kin encadre le banquier, cible des Vampires

Je prends les défenseurs avec « The Kin », ma femme les attaquants avec Dracula et ses sbires. Le jeu commence dans l’obscurité, donc visibilité réduite. Pendant les deux premiers tours, approche discrète des Vampires : les consanguins (ie The Kin) se font un peu manipuler pendant leur ronde. Au troisième tour, les vampires attaquent et la visibilité devient « brumeuse », permettant des tirs plus lointains. La victime survit à une première charge d’un infant, sur un bon jet de dé. Au tour suivant, l’Infant se fait intégralement croquer par une charge victorieuse du Patriarche. Mais dans le même tour, le pépé des Kins se fait dessouder au fusil. Je fait rentrer un cousin par l’un des bords.

Au tout suivant, la visibilité redevient sombre, et je tente de déloger une tireuse adverse grâce à mon cousin : malheureusement, il essuie un tir de fusil de chasse à bout portant qui le pulvérise. Les vampires invoque une créature, qui se prend une balle par la mémé des Kins. Mais en ayant déplacé Mémé, je découvre une ligne de vue directe sur la cible…

Le Doc des Vampires attend son heure

A tout suivant, la visibilité redevient « brumeuse », et la tireuse d’élite peut aligner la cible dans le dos. BAM ! Mort sur le coup…. Défaite des Kins au 6ième tour, donc.

Ce mode « Infiltration » est sympathique à jouer, avec l’alternance des limites de visée et la phase d’approche permettant de rendre les sentinelles du défenseur inefficaces. Seul point à corriger à notre avis : le côté ou arrivent les renforts du défenseur devrait être tiré au D4, au lieu d’être choisi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.