FoundryVTT, un choix motivé

TRADUCTION MODULE WARHAMMER 4 – Tout est là :

https://gitlab.com/LeRatierBretonnien/foundryvtt-wh4-lang-fr-fr

La période de confinement de cette année 2020 vient nous priver de nos rencontres ludiques, souvent déjà difficiles à caler à cause des agendas et contraintes de chacun. Comme beaucoup, en tant que MJ, je me suis donc intéressé aux logiciels de « Virtual Tabletop » qui fleurissent ces dernières années.

Mon choix FoundryVTT : La vue MJ de ma session Warhammer 4, avec un compendium ouvert et des effets de nuage sur la carte…

Avant tout, je ne suis absolument pas fan de ce type de jeu – et mes joueurs non plus – mais force fait loi, et jouer en ligne reste mieux que rien du tout. J’avais déjà fait un tour d’horizon des logiciels disponibles il y a quelques années soit en testant en local, soit en participant, et j’avais un peu laissé tombé, puisque le jeu sur table m’était toujours possible.

Mais le confinement actuel fait réviser ses jugements – en tout cas chez moi – et j’ai donc refait un tour d’horizon, avec pour objectifs de jouer en ligne. Je fais une petite précision d’importance : je n’aime pas les applications ou services à abonnement, et je fais donc mon possible pour toujours les éviter. Cette règle a naturellement ses limites, étant donné qu’il est difficile de produire soit même ses séries télévisées ou de construire son propre réseau 4G, mais lorsque c’est possible, j’évite. Vous comprendrez donc que j’ai mis de côté – même si je les ai évalué rapidement – les solutions à abonnement et que je ne pouvais pas maîtriser techniquement. Mon petit cahier des charges inclut :

  • Un soft complet, facile à déployer chez des joueurs non-technophiles
  • Des outils facile pour le MJ, mais souples également, car on ne souhaite pas se faire imposer du jeu de stratégie en case par case, on a les wargames pour ça.
  • Du chat audio (obligatoire), vidéo éventuellement
  • Que je puisse maîtriser, gérer et éventuellement développer.
  • Pas d’abonnement.

Je sais qu’il existe des solutions sur base de logiciel de partage d’écran associé ou accolé à des outils de tchat audio/video : Discord, Teamspeak, TeamViewer, Microsoft Teams, etc, etc. Ces solutions ont pour avantage d’être plus ou moins gratuites et de pouvoir effectivement démarrer une partie comme n’importe quelle réunion. Mais j’attends un peu plus de l’outil informatique pour animer des parties, et après un rapide essai, j’ai choisi délibérément et d’un commun accord avec moi-même d’exclure ce type de solution de mon champ de recherche.

Un rapide aperçu de ce que j’ai essayé :

  • Maptool : C’est un ancêtre, que j’avais regardé il y a plusieurs années. A l’origine développé pour jouer autour d’un écran posé sur la table, il a évolué pour permettre également le jeu en ligne. C’est un client lourd, autrement dit un soft à installer en dur sur votre PC, et il n’inclus pas de services discussion vocaux.
  • EpicTable : Un autre client lourd, très orienté D&D, ce qui fait que je ne vais pas plus loin, même si l’outil m’a l’air bien. Licence à 60$.
  • Rolisteam : Un projet open-source Français, inspiré d’EpicTable. J’ai failli le choisir, mais c’est un client lourd, qui nécessite un déploiement compliqué pour partager ses données avec des joueurs. Pas de chat audio/vidéo, mais j’ai fait une branche de développement qui permet d’intégrer Jitsi.org dans une fenêtre Web. J’ai laissé tombé car trop compliqué à déployer chez des joueurs, et communauté très réduite, malheureusement.
  • Roll20 : C’est un peu le « Windows » du domaine, dans le sens ou la réponse à la question « je veux faire du JDR en ligne » est quasi-systématiquement Roll20. Du coup ca m’énerve. J’ai cependant testé en tant que joueur il y a 2-3 ans, re-testé en mars 2020. Entièrement en ligne (un simple navigateur suffit) et c’est pas mal foutu, faut reconnaître, mais l’abonnement et l’aspect « mouton » d’utiliser cet outil sans se poser de questions me font tourner mon chemin.
  • Astral : Un concurrent direct de Roll20. Pas testé, mais joli. Par abonnement également.
  • Fantasy Ground : Un autre « gros » du domaine (gros au « sens acteur » important), principalement américain, avec pleins de licences commerciales. Joli, et j’avais eu l’occasion de le voir fonctionner vers 2013, et ça n’avait pas été un succès (plantages). Un lecteur assidu me fait remarquer (cf. plus bas) que c’est plus/pas le cas, dont acte :). C’est un client lourd, donc à installer en local sur chaque PC, avec un prix entre 39$ ou 149$ selon ce que vous voulez faire avec, la licence à 39$ étant suffisante la plupart du temps. Comme il s’agit d’un « closed-source », ça ne répond pas vraiment à mon besoin. Je passe mon chemin !
  • FoundryVTT : Un nom qui évoque des balades à vélo en forêt, mais qui s’avère être un concurrent de poids dans l’offre actuel. Installable chez soi, prix fixe (ie pas d’abonnement à terme), grosse capacité de configuration et un superbe module Warhammer 4 ! Je fais un peu le tour, je me laisse conquérir et je deviens un bêta testeur via Patreon !
FoundryVTT : Vue d’ambiance sur le Reik, avec une feuille de perso ouverte et quelques messages

Vous l’aurez compris, je jette donc mon dévolu sur ce FoundryVTT et je commence à l’installer : pour une version bêta, je suis surpris par l’excellente qualité de réalisation et par les nombreux modules disponibles. Rapide tour d’horizon des fonctions :

  • C’est un service web, que l’on peut soit installer chez soi en local (j’y reviendrais), soit installer sur un serveur en ligne. Autrement dit, une fois installé, le MJ et ses joueurs n’ont besoin que d’un navigateur Firefox ou Chrome (préférable).
  • Les fonctions sont indiquées sur le site de Foundry, mais en résumé :
    • Multi-univers : vous installez un système de jeu, et vous créer votre monde. Vous pouvez créer autant de monde pour autant de systèmes que vous voulez, la seule limite est qu’il ne peut y avoir qu’une seule partie active à un instant T pour un serveur donné.
    • Toutes les fonctions attendues pour ce type d’outil : partage de carte, tuiles, fiches de perso, jets de dés, gestion des objets/PNJ/infos, effets de carte, dessins, tchat audio/video, tchat en ligne, etc, etc.
    • Une API ouverte qui vous garanti des possibilités quasi infinies de création et d’adaptation, y compris de traduction.

A l’heure ou je mets à jour ces lignes (11/06/2020), il existe 22 systèmes disponibles (D&D5, 13th age, Pathfinder 1/2, Dungeon World, Savage Worlds, Warhammer v4….), sachant que environ 15 supplémentaires sont en cours de développement (Appel de Cthulhu, Runequest, Rêve de Dragon, Brigandyne, …). Les systèmes sont complétés par des modules, c’est à dire des sortes de « plugins » qui apportent soit des fonctions génériques (c’est à dire pour tout les systèmes, genre des effets spéciaux), soit pour des systèmes particuliers (traduction d’un système par exemple). Un système générique est également disponible pour vous permettre de démarrer avec quasiment n’importe quel jeu.

[UPDATE] : Depuis le 22/05/2020, le soft est en version « release », et donc avec un prix de licence fixe de 60$, une fois pour toute et pour faire jouer autant de joueurs que vous voulez.

Si vous installez le serveur chez vous, il vous faudra faire un peu de configuration réseau, décrite ici. Pour que tout se déroule sans problèmes, vous aurez besoin d’une bande passante montante d’environ 4-5 Mbs : si vous êtes sur la fibre pas de problèmes, mais sur l’ADSL, pensez à vérifier. Dans mon cas, j’ai la chance d’avoir un serveur dédié, et c’est donc sur ce serveur que le service a été déployé. J’y ai ajouté les systèmes/modules suivants :

Pour les installer, difficile de faire plus simple : vous copiez une URL (appelée « manifest ») sur le site officiel ou sur le wiki, vous cliquez sur « Install » et hop !. Rendez vous en suite dans les systèmes de jeu, créez votre monde et lancez le !

Le module Warhammer vient avec un Compendium complet !

Après quelques réglages, des tests/démos avec les joueurs et des travaux sur la traduction de du module Warhammer, première partie menée avec succès pendant presque 4 heures et finalement grand plaisir ! Cela ne remplace pas nos séances sur table, c’est certain, mais c’est tout de même pas mal.

Naturellement, la technologie étant de la partie, il faut parfois effectuer quelques réglages, et tout n’est pas parfait : nous avons dû utiliser Jitsi.org pour l’audio, car nous avions trop de coupures inexpliquées. Mais c’est là l’avantage de ce projet : ce problème occasionnel est connu, et il est en cours de résolution par l’équipe de développement, qui est hyper-réactive.

Update du 14/04/20 : Un membre des développeurs a mis au point un module permettant d’utiliser Jitsi directement dans FoundryVTT. Après des séances de tests « mondiales » (1 US, 2 allemands, 1 Italien et moi :)), le module est devenu très stable en v.26 et apporte un grand confort audio/video au Foundry !

Bref je suis conquis, et la prochaine session est déja planifiée, sachant que Deadlands et l’Appel de Cthllhu se profilent à l’horizon 🙂 !

17 réponses à FoundryVTT, un choix motivé

  1. Shanaryl dit :

    Existes-t’il un tuto vf quelque pour s’y mettre ? Autant roll20 je me débrouille, autant la foundry je n’arrive ni à créer de nouvelles pages, ni à déplacer des images…

  2. Fafly dit :

    Bonjour monsieur Ratier,

    Petite précision sur l’article c’est roll20 et pas rollD20.

    De plus j’ai un peu du mal à comprendre ce qui te dérange avec ce logiciel. Certes il est pas parfait mais l’abonnement n’est pas obligatoire et n’est nécessaire que si le MJ veut toutes les fonctionnalités de roll20. Tu peux très bien jouer des centaines d’heures sans payer un centimes et sans n’avoir rien à installer contrairement à FoundryVTT ou autres client lourd.

    Je vois ce que tu veux dire sur le côté « mouton » ou souvent les gens n’ont souvent connu que roll20, du coup personne ou peu de gens se posent la question de savoir si il y a d’autres logiciels qui font le travail mieux ou différemment. Mais si le côté « mouton » existe c’est que le logiciel fonctionne et qu’il correspond aux besoins des personnes. J’ai un peu du mal à comprendre pourquoi tu ne veux pas l’utiliser autres qu’il faut s’abonner pour bénéficier de toutes les fonctionnalités.

    Pour ma part j’utilise fréquemment roll20 (3 fois par semaine min) et je teste actuellement FoundryVTT. Foundry a l’air sympa mais je dois encore faire des tests et je ne suis pas sûr que tout mes joueurs pourront jouer sans soucis avec Foundry (connexion et pc assez puissant). Pour le moment le seul soucis que me pose Foundry est le setup de la partie puisque il faut que je prenne un serveur ou que mon ordinateur fasse office de serveur donc à voir comment je m’en sors.

    Je trouve roll20 très bien tant dans les fonctionnalités proposés que dans ses possibilités. Il est vrai que la limite de stockage peut vite demandé à un MJ de passé en mode payant pour éviter de vite remplir son espace de stockage mais il existe des possibilités gratuites pour les éviter (channel d’images sur discord, watchmetogether pour la musique,…). Après je t’avoue que pour toutes mes parties de jdr j’utilise discord pour les tchats vocaux.

    Peut-être du coup suis-je un « mouton » roll20 qui essaie de changer mais je te trouve un peu dur avec un logiciel qui fonctionne bien et plaît.

    Bien à toi,

    Un mouton qui essaie de changer

    Fafly

  3. leratier dit :

    Ah oui, j’ai toujours cru que c’était rollD20, j’avais jamais fait attention en tapant l’URL ! Je corrige.

    Pour le reste, oui bien sûr, c’est un avis, et Roll20 (sans D!) est « bien foutu », comme je le dis plus haut. Mais un certain esprit d’indépendance et de questionnement face au consensus commun font que je cherche en général toujours à comprendre pourquoi tel ou tel choix. Et si tu as bien lu, l’un de mes pré-requis était la possibilité de l’héberger, de le maîtriser techniquement – tant qu’à rester dans mon domaine de compétence – ainsi que d’éviter la dépendance à des tiers. D’où au final mon choix, et un article un brin provocateur, mais c’est la vie !

    Voilà, et j’aime bien les moutons !

    PS : Et merci pour ta traduction sur Foundry 🙂

  4. yannlankou dit :

    Objection !!
    Pour Fantasy Grounds, c’est 39 $ la licence standard actuellement. Le prix que j’ai payé à l’époque (2009…)
    Et non, ça ne plante pas régulièrement chez moi.
    Je ne comprends pas non plus la « lourdeur » du client qu’on lui reproche. Le débit demandé par Foundry me semble être plus pénible.

    Plein de systèmes gérés, et souvent grâce à la communauté. Par exemple, récemment c’est à « Wastburg » que nous avons joué, et l’interface est nickel.

    Pour gérer de la musique pendant les parties, nous jouons avec un serveur Icecast sur le PC du MJ du jour et le MJ gère les playlists à la volée avec un simple Winamp.

    Ceci dit, jirai peut-être voir du coté de Foundry, juste pour me faire une opinion, toujours bien de voir ce que fait la concurrence 😉

  5. Hägen dit :

    Il existe encore une autre VTT en alpha (encore une oui et pas la dernière) : « Let’s Role »
    https://lets-role.com/ (lien discord pour les même raison que « FoundryVTT » : https://discordapp.com/invite/C8uXgB9 )

    C’est français, je ne sais pas ce que ca vaut. Me lançant aussi dans les VTT, je prospecte ici et là, même si je pour le moment je continue avec « Roll20 » en gratuit. Mon cahier des charges est similaire au tien.

    Et aussi « Fantasy Grounds Unity » qui est différente de « Fatantasy Ground » si j’ai bien compris, en béta.

    Si tu as l’occasion de comparer, ton avis m’intéresse.

  6. Val dit :

    Merci pour cet article (et pour ton site que je découvre en même temps que Foundry)!
    Petite question au passage… Où as-tu trouvé la map d’Andy Law en format numérique ? Je l’adore mais je ne la trouve pas en bonne qualité 🙁

    Bien à toi,

  7. capitaine maurped dit :

    bonjour

    comment s’appelle le modules qui permet d’utiliser jitsi ?

  8. Folrith dit :

    Bonsoir, tout d’abord, merci à toi. Très sympa l’explication 🙂 … il me reste juste des petites questions avant de me plonger sur l’achat de Foundry VTT :

    1. J’ai cru voir le client à l’achat (précommande) pour 50 usd, mais d’après ce que j’ai lu ou vu, on ne pourra pas faire de mise à jour, et attendre que le programme possède une « mise à jour intéressante » pour nous et racheter le programme … ou il suffit simplement de prendre un abonnement Patreon par la suite pour bénéficier des mise à niveaux … ?

    2. Je m’amuse à franciser des modules / ruleset pour Fantasy Grounds (depuis quelques temps déjà) … Par exemple : Star Wars version FFG entre autre, donc est ce facile de pouvoir intégrer une aide de jeu « type module » en utilisant un ruleset déjà créé, afin de remplir les fiches de personnages, par exemple en dropant les informations d’un talent, d’une compétence, d’un pouvoir ou d’un sort ? … si je prend FG2, il utilise majoritairement le langage xml que j’ai appris à « comprendre « … ou il faut vraiment s’y connaître en d’autres langages, pour pouvoir le faire ?
    Merci à toi pour les réponses, et si je n’ai pas été très clair je suis open pour en parler ^^ …

    • leratier dit :

      Réponses données dans la FAQ mise à jour. Par contre, je suis interessé de connaître la source de ta question 1 : sur quel site et à quel endroit précisément cette fausse information est-elle donnée ?

      • Folrith dit :

        Oki … merci pour ta réponse …
        Pour la source, voici le lien … https://www.youtube.com/watch?v=SQw0HbySjmo
        à partir de 9 minute 10 … il parle de l’access Key … où il parle de changement de version 😉

        • leratier dit :

          Bon le gars se mélange sévèrement les pinceaux. Il confond les clés de mises à jour diffusées par Patreon et les mises à jours futures après la v1.0. Donc je le redis : l’achat du soft à 50$ permet d’avoir accès aux mises à jours du logiciel.

Répondre à Shanaryl Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.